X

Extraire la fibre du lin

Extraire les fibres du lin

obtenir de belles fibres avec son lin

Cliquer pour voir la vidéo


Vous avez semé du lin textile et vous l’avez récolté. Vous pouvez maintenant extraire puis utiliser les fibres de votre lin, pour fabriquer par exemple des cordelettes.

Le rouissage du lin au jardin

Vous avez arraché votre lin avec les racines. Puis vous avez récupéré les capsules contenant les graines de lin. Comme les liniculteurs, vous allez maintenant faire rouir vos tiges de lin.

L’opération est simple : couchez vos tiges de lin sur le sol, au contact avec la terre du jardin. Ne craignez pas la pluie, au contraire. Les bactéries et champignons présents dans la terre vont attaquer la pectine (genre de colle naturelle) qui lie les fibres de lin à la paille de la tige. Vous pouvez laisser les tiges ainsi exposées pendant un mois et demi. N’oubliez pas de retourner vos tiges au bout de trois semaines pour que l’ensemble de la surface des tiges de lin puisse être, pendant toute une période, au contact avec la terre.

Quand faire rouir son lin ?

Si vous n’avez pas de surface libre au jardin, vous n’êtes pas obligé de pratiquer cette opération de rouissage juste après l’arrachage. Par ailleurs, l’efficacité du rouissage dépend des conditions climatiques. Par temps chaud et humide, les bactéries sont plus actives.

Evitez de laisser vos tiges de lin sur le sol plus longtemps que nécessaire. En effet, les bactéries peuvent attaquer les fibres elles-mêmes. Il faut donc vérifier le degré d’avancement du rouissage. Le rouissage est fini quand les fibres se détachent facilement de la tige. Au-delà, les fibres peuvent se casser en petits fragments. Ce serait dommage !   

L e rouissage du lin à l’eau

Autrefois, le rouissage du lin était pratiqué dans les rivières mais cela entraînait des pollutions néfastes à la vie aquatique.

En Bretagne, le rouissage avait lieu dans des bassins où passait un ruisseau et le lin était plongé au fond de l’eau avec des pierres.

Vous pouvez donc également faire rouir votre lin dans une bassine, mais c’est un peu plus difficile à maîtriser car le développement bactérien est plus rapide.

Le séchage des fibres de lin

Après le rouissage et avant de travailler sur vos fibres de lin, il faut les laisser sécher. Profitez d’une belle journée ensoleillée et le soir, quand les plantes sont bien sèches, faites de gros bouquets. Laissez encore un peu sécher à l’abri pour une bonne conservation.

Le conseil de Linette :

Après avoir ramassé le lin dans son champ, le liniculteur confie cette opération à des professionnels (les teilleurs). Bien sûr, la séparation de la paille et de la fibre se fait grâce à d'immenses machines. Toi, ta machine, ce sont tes mains !

RécolterObtenir de belles fibres de lin
Filasse de lin extraite des tiges
Fibre de lin 100% naturelle